Nov03
0

Le cheval, voie et voix de sagesse…

Sagesse et spiritualité Partagez !

Que l’on soit cavalier ou non, le cheval reste un animal fascinant, que toutes les cultures ont largement utilisé dans leurs mythologies. Mais pour qui prend le temps de s’en rapprocher, de l’écouter, c’est un univers de sagesse infinie qui s’ouvre.

Petit parcours d’exploration de la sagesse du cheval

Le cheval ce grand sage…

Quand on s’approche, très près, de la culture du cheval et de ses modes de pensée, et que, comme moi, on à le désir d’entrer en relation avec lui, on découvre un monde étonnant qui oblige à des questionnements profonds et des remises en question radicales. Salutaires.

Une psychologie de la fuite

messaoud par Laurent Villebert

Savoir écouter…
Crédit Laurent Vilbert

Le cheval, contrairement à nous, ne considère pas la fuite comme lâche ou dévalorisante. Sa survie en dépend, et il est équipé pour. Un champ visuel panoramique, une ouïe ultra fine (le cheval a un spectre d’audition presque le double du notre), un odorat hors du commun, et dispose d’une “moteur” ultra puissant lui permettant un départ en trombe. Tout le sépare de nos modes de pensée très orientés sur la prédation. L’humain à une vue lointaine mais focalisée, endurant mais pas rapide, une ouïe très moyenne et un odorat que le monde moderne contribue à diminuer toujours plus. Il est vertical alors que le cheval est horizontal…

De fait travailler avec un cheval suppose d’être en présence d’une créature totalement différente à tous points de vue. En cas de problème, il fuit d’abord, et seulement après pourra se retourner et réfléchir sur ce qui vient de se passer.

C’est très dur à comprendre pour nous, et dans certains milieu c’est même inacceptable, lâche, poltron, minable même. Et pourtant…

messaoud au galop

Prendre du recul. 
Crédit : Laurent Vilbert

L’enseignement du cheval

Pourtant ce mode de pensée me parait particulièrement adapté à notre monde moderne, envahissant voire oppressant. Prendre du recul. Toujours plus. Avoir une vision globale des choses. Accepter que je ne domine pas, et même abandonner toute volonté de domination.

Premièrement, c’est la condition de base pour entrer en relation vraie avec un cheval. Ensuite, dans une démarche de développement personnel, d’épanouissement ou de recherche spirituelle, cette condition demande un tel travail sur soi dans un monde où il faut “affronter”, “faire face” sans cesse que lorsqu’on y parvient on est libéré d’un tel poids qu’on se sent alors léger comme l’air.

Et cela ne peut être enseigné QUE par l’intermédiaire de quelqu’un qui fonctionne comme cela. Le cheval me parait de fait le meilleur enseignant qui soit !

Une autre communication

Autre point fantastique de l’enseignement prodigué par le cheval : les modes de communication. Nous sommes, humains, totalement focalisés sur le langage. Et nous oublions fréquemment toute la communication non verbale : le corps et ses expressions, mais aussi cette communication émotionnelle directe, le “ressenti”, que nous refusons (les émotions, c’est mal !) au point que nous avons créé des programmes pour “maitriser ses émotions” !

Une communication non verbale

Une vision globale et multi sensorielle.
Crédit Laurent Vilbert.

Au contact du cheval on retrouve facilement tous ces modes d’expression et de compréhension, on apprend à lire, décoder, le moindre mouvement, le moindre ressenti, la moindre émotion. Progressivement on arrive sur le chemin de cette fameuse “perception de pleine conscience“, qui sait tout prendre en compte sans hiérarchisation des information reçues.

Il faut bien avouer que cela procure une joie intérieure assez intense…

Eveil spirituel ou développement personnel ?

Osons poser la question franchement et sans faux semblant : y a-t-il une quelconque différence entre ces termes ? Le mot fait peur. Terrain glissant… Tout de suite on voit poindre celui qui lui est traditionnellement associé, “religion”. Pourtant se sont bien deux choses totalement différentes (même si, de fait, les religions proposent effectivement un chemin spirituel).

Sujet tabou me direz vous ? Pas pour moi. Parler franc et appeler un chat un chat, comme dit le proverbe, est une des clefs du développement personnel, et donc de l’éveil spirituel. Indépendamment d’une tradition religieuse particulière, quelle qu’elle soit.

 

Et si finalement, le cheval était tout simplement un guide… spirituel ?

 

Oui, nous pouvons nous en remettre à la voie du cheval. Et cela est très simple pour qui sait écouter et comprendre sa voix… Et vous serez surpris de la puissance de cette sagesse sur laquelle il m’est bien difficiles de mettre des mots…

 

Vous aussi, découvrez la voie du cheval !

A propos de l’auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *